Skip to content

Étudiant en théologie, il témoigne (2)

Étudiant en institut biblique, Jocelyn 32 ans témoigne de ce qui l'a décidé à suivre des études de théologie.
David Métreau

Jocelyn P., 32 ans, est étudiant à l’Institut Biblique de Nogent-sur-Marne (IBN) près de Paris.

Il témoigne être arrivé à l’IBN «par pure obéissance» à Dieu qui a fait grandir en lui la volonté de se former en théologie. «Le Seigneur m’a demandé de faire ce pas de foi alors que je ne savais même pas comment j’allais pouvoir financer mes trois années d’études. Mes économies ne permettaient pas de couvrir les trois ans», témoigne ainsi Jocelyn. Lui qui pensait connaître la Bible se rend compte en l’étudiant qu’il n’en sait finalement pas grand chose. «Sa Parole m’affermit et me fait grandir dans la crainte de l’Éternel.» Si vivre en communauté en tant qu’interne à l’IBN n’est «pas toujours évident», «le fer aiguise le fer» et Jocelyn est reconnaissant car sa relation avec Dieu est devenue encore plus profonde.

Publicité

En arrivant à l’IBN, l’étudiant en théologie ignorait quelle direction Dieu voulait qu’il prenne par la suite, tout en lui faisant confiance.

Un an après sa première année d’étude à l’IBN, lors d’une conférence en Allemagne, Dieu lui a mis à cœur les Balkans, une région du monde à laquelle il n’aurait jamais pensé par lui-même. «Je suis parti faire un voyage au Monténégro au cours duquel j’ai eu l’occasion de rencontrer pasteurs et missionnaires.» Dieu a aussi mis sur son cœur les pays non atteints par l’Évangile grâce au «Joshua project». «Je continue de prier afin que l’Éternel ait toujours et encore le dernier mot dans ma vie. Je place ma confiance en lui et décide de ne pas me reposer sur ma propre intelligence. Peu importe où il décidera de m’envoyer, je suis prêt à le suivre.»

Dossier: Formation biblique 2022

Formation biblique 2022

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Les réseaux sociaux sont-ils en train de nous rendre fous?

De quelques minutes à plusieurs heures par jour, le temps que l’on passe sur les réseaux sociaux a de quoi nous questionner. Scroller d’innombrables reels de quelques secondes, découvrir avec curiosité le feed d’une connaissance…

Publicité