Skip to content

Il utilise son art pour susciter la réflexion

© DR
Gabriel Huguet a l’art au bout des doigts et il s’en sert pour rendre hommage à Jésus: par des images fortes qui véhiculent un message précis. Portrait.
Charlotte Moulin

Gabriel Huguet, trente-neuf ans, est graphiste, directeur de l’association artistique chrétienne Majestart et chargé de communication pour l’union d’Eglises Perspectives, organisme d’évangélisation. Il propose ainsi ses services aux entreprises, tandis que certaines de ses œuvres font allusion de façon plus prégnante à l’Evangile. Cependant, «je préfère les réponses allégoriques ou subtiles à celles qui ne font qu’illustrer la Bible», explique-t-il. En effet, le tour de main de Gabriel Huguet est de créer plusieurs niveaux de lecture. «Je préfère que l’image questionne, ou amène des pistes de réflexion, sans pour autant donner une réponse péremptoire», ajoute-t-il.

Allier le fond à la forme

Publicité

L’artiste, marié et père de deux petites filles, a décliné en particulier un de ses graphismes, comprenant les trois mots blood, sweat, tears enlacés, sur plusieurs supports; réseaux sociaux, vêtements, autocollants, etc. «Ce travail de lettering était une sorte d’hommage à Jésus. J’ai voulu mettre en avant tout ce qu’il a fait, tout ce qu’il a subi pour nous: il a donné son sang, sa sueur et ses larmes», explique Gabriel Huguet.
Au départ, lui qui a toujours été créatif, avait un profond désir «d’aider les Eglises et les structures chrétiennes dans leur communication, pour atteindre de manière plus pertinente nos contemporains», exprime-t-il. «Je voulais que le fond et les messages, puissent être accompagnés d’une forme esthétique qui leur rende justice.»

Aborder des sujets de société

Récemment, il a collaboré à l’identité visuelle (logo, charte graphique, réseaux sociaux, etc.) de la campagne de sensibilisation «Seuls Ensemble», lancée en septembre par Majestart. L’objectif de cette campagne est de venir en aide à ceux qui souffrent de solitude, à travers des œuvres artistiques et des solutions sur le terrain, en allant à la rencontre de ceux qui en ont besoin. «J’étais très fier de ce projet car il aborde un vrai sujet de société, quelque chose d’actuel qui nous touche tous, chrétiens comme non-chrétiens», témoigne Gabriel Huguet. «Nous avons apporté une réponse pertinente sans venir avec nos gros sabots chrétiens, ce qui pourrait troubler le monde extérieur.»
Le graphiste explique qu’il est venu à Dieu «à la Obélix»: il est «tombé dans la marmite» de la foi en Jésus dès son enfance. «Même s’il y a eu des choix à faire à un âge crucial, la foi a toujours été une évidence pour moi. Cela ne m’empêche pas, encore aujourd’hui, de la questionner et de l’approfondir tant bien que mal», narre-t-il.
Un verset l’inspire depuis qu’il lui a été donné à son baptême: «Une homme fidèle est comblé de bénédictions» (Prov. 28, 20), et c’est une valeur qu’il cherche perpétuellement à mettre en œuvre tant dans sa vie professionnelle que personnelle. «C’est tout un défi d’appliquer ces paroles, mais cette promesse me donne de la joie et de l’espérance», conclut Gabriel Huguet. 

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Janvier 2022

Ascension solidaire du Kilimandjaro

Cultes en réalité virtuelle, la prière en milieu hospitalier, les élections présidentielles hongroises, l'Evangélisme en Espagne, Les référents laïcité en France ... L'actualité en bref.

Publicité