Skip to content

Une vie transformée pour en transformer d’autres

«Une vie qui fut dédiée au Seigneur et aux plus fragiles», c’est ainsi que Jean-Blaise Roulet a résumé la vie de Gandhi Marinova, lors de sa cérémonie d’adieu qui s’est tenue le 6 novembre.
Matthieu Schmidt

Le pasteur de l’Eglise de la Passerelle a ensuite cédé sa place à quelques-unes des nombreuses personnes qui ont été touchées par la vie de cette infirmière-missionnaire.

Publicité

3200 kilomètres à pieds nus

D’origine bulgare, cette orpheline a été recueillie par une famille en Suisse alémanique. Animée d’un élan missionnaire après sa conversion, elle se forme dans les soins à Lausanne puis à Londres, apprend le portugais et s’embarque pour l’Angola avec l’Alliance missionnaire évangélique. Malgré le contexte de guerre civile, elle décide de rester avec le personnel soignant local.

Elle vit alors une épreuve qui constituera à la fois son témoignage et une préparation à son engagement missionnaire en Guinée-Conakry: le soir de Noël 1977, elle échappe de peu à une mise à mort sommaire et est enlevée par un groupe de maquisards de l’UNITA. Selon ce qu’elle a confié à Radio Réveil dans un entretien en 2011, elle a parcouru «3200 kilomètres à pieds nus, durant presque sept mois, avec des rebelles et un ange de Dieu». En effet, dans l’ouvrage Histoire d’otages (éd. RDF) et sous la plume de Flora Quintin, elle ne tarit pas d’histoires miraculeuses au milieu des horreurs de la guerre civile.

Un engagement inébranlable

A l’âge de 93 ans, Gandhi Marinova a quitté ce monde en laissant derrière elle des personnes transformées par son témoignage. Durant sa cérémonie d’adieu, le directeur de SAM Global Jürg Pfister a souligné d’une part son engagement inébranlable pour les malades de la lèpre en Guinée-Conakry et d’autre part le lien tout personnel qu’il entretenait avec cette «femme extraordinaire» qui a été une «véritable grand-mère pour ses enfants». Il est rejoint par une membre de l’Eglise de la Passerelle, marquée par «la serviabilité, l’humour et l’amour pour le prochain» de cette «héroïne de la foi».

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Janvier 2024

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Publicité