Skip to content

Présence chrétienne au festival cannois

© Alliance Presse
Attaché de presse du Jury œcuménique, Jean-Luc Gadreau fait un petit bilan du festival de Cannes. Parti pris.
Jean-Luc Gadreau

Depuis 2012, date de mon premier festival de Cannes comme membre du Jury œcuménique, chaque année me permet de vivre l’événement culturel le plus important au monde de façon différente. Ce Jury œcuménique m’apparaît toujours plus utile dans le contexte d’un tel festival. Une «présence chrétienne», et qui plus est officielle, qui n’est pas là pour censurer, dire ce qui est bien ou mal, mais tout simplement être là. On touche à la dimension même de l’expression «sel et lumière».

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Aide-nous à aider les plus pauvres

Cette prière marque la dernière contribution d’Isabelle Leseigneur, rédactrice régulière depuis plus de dix ans de Christianisme Aujourd’hui. Elle met fin à ses «soupirs» pour se concentrer sur d’autres projets. Nous la remercions chaleureusement pour…

Publicité