Skip to content

Persécution religieuse: vers une reconnaissance officielle de l’Union

La liberté de croire et de propager sa foi fait aujourd’hui l’objet de discussions passionnées. Un dossier à l’occasion des soixante ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme, où témoignages et récits de terrain complètent une analyse politique et juridique
Joël Reymond

Une étape importante a été franchie en octobre. En demandant officiellement à l’Iran de renoncer à inscrire la peine de mort pour apostasie dans sa Constitution, l’Union Européenne a rappelé la légitimité de la liberté religieuse et la menace qui pèse actuellement sur ce droit fondamental.
Garantie par la Déclaration des Droits de l’homme, qui fêtera ses soixante ans en décembre 2008, la liberté religieuse a souvent passé au second plan des droits défendus par les ONG laïques. Les efforts inlassables des organisations de défense de la liberté religieuse, l’organisation annuelle du dimanche de l’Église persécutée (qui fête sa dixième édition ce mois-ci en Suisse) portent enfin leur fruit.
–CREDIT–
Encouragement pour les réfugiés «religieux»
Au Royaume-Uni, une Cour d’Appel de l’Immigration vient d’offrir l’asile religieux à un couple chrétien dont le mari, d’origine syrienne, craignait pour sa vie s’il devait retourner au pays. Le couple avait quitté l’islam pour le christianisme il y a cinq ans et reçu des menaces de mort. Suite à une première décision négative, ils ont fait recours avec l’assistance du Centre Européen pour la Justice et les Droits de l’homme (ECLJ), une ONG chrétienne accréditée auprès du Parlement Européen.
Cette décision judiciaire est une première outre-Manche et elle suscite de grands espoirs parmi les chrétiens d’arrière-plan musulman. La décision de la Cour a porté à la fois sur le statut de réfugié et sur le terrain des Droits de l’homme. «C’est un jour capital aujourd’hui au Royaume-Uni alors qu’une nation prend conscience de la menace croissante de l’islam radical et de la situation critique des chrétiens dans le Moyen-Orient», a déclaré Roger Kiska, l’avocat du couple. À noter, dans cette victoire juridique, le rôle probablement décisif joué par le Centre Américain pour la Justice et les Droits de l’homme (ACLJ), grand frère de l’ECLJ. Six membres du Congrès américain ont envoyé aux Cours d’Appel une lettre de soutien au couple syrien, en août 2008.
Autre pays, autres mœurs : dans une affaire similaire,
l’Office Fédéral des migrations (ODM) de Suisse vient de débouter un Iranien converti au christianisme qui demandait l’asile religieux après avoir fui son pays début 2006. Dans un jugement ambigu rendu le 2 avril de cette année, l’ODM reconnaît le risque mortel que courrait le requérant en revenant au pays des Mollahs (où il a déjà été arrêté et torturé) mais juge qu’en pratique, ce n’est pas toujours le cas (sic).
Pour l’heure, ce chrétien iranien attend le résultat de son recours au Tribunal administratif. En Suisse, cette situation concerne une dizaine de personnes par an. Et aboutit rarement à l’octroi de l’asile.

Situation alarmante dans les pays musulmans
C’est dans les pays musulmans que la situation est la plus problématique. À l’exception notoire de la Corée du Nord, dernier bastion du communisme idéologique et de l’Inde, où les extrémistes hindous persécutent les non-hindous, neuf des dix pays où la liberté religieuse est la plus menacée sont en terre d’islam : interdiction de changer de religion, meurtres d’honneur impunis pour les converti(e)s, interdiction de diffuser de la littérature religieuse.
La mauvaise nouvelle, c’est que les pays musulmans ont adopté une version adaptée de la Déclaration des Droits de l’homme, où la soumission à l’islam est la condition sine qua non pour jouir de sa liberté
religieuse.
Le succès rencontré par l’Union européenne permet d’être raisonnablement optimiste. Elle montre en tous cas que la pression internationale peut porter du fruit. Reste aux politiciens occidentaux à faire preuve de courage en rappelant l’existence et leur attachement à ce droit humain fondamental.
Joël Reymond et Christian Willi

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – Novembre 2008

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Publicité