Skip to content

L’Europe fédérale, colosse aux pieds d’argile?

© Youtube
L’Union européenne est bien souvent comparée à la tour de Babel ou au rêve évoqué en Daniel 2. Face aux défis de son monde et à l’affirmation de nouvelles puissances, serait-elle donc ce colosse aux pieds d’argile? Analyse.
David Métreau

Le Royaume-Uni vient de sortir de l’Union européenne. La Pologne et la Hongrie livrent un bras de fer avec l’UE sur des questions de droits et de valeurs fondamentales. L’intégration européenne semble au point mort alors que de nouvelles puissances émergent ou se réveillent. A ses frontières, l’Union européenne fait l’objet d’un chantage aux migrants de la part de nations comme la Biélorussie ou la Turquie.
La métaphore biblique la plus utilisée pour qualifier l’Union européenne (UE) est probablement Babel à cause de sa volonté unificatrice, ses nombreuses langues officielles (24) et l’architecture singulière du bâtiment de son parlement à Strasbourg évoquant une tour inachevée s’élevant vers le ciel. Pourtant, alors que l’UE peine à parler d’une même voix sur les sujets essentiels que sont la crise énergétique, la crise migratoire, la crise climatique ou les questions de défense, c’est la comparaison avec les pieds d’argile de la statue du rêve de Nebucadnetsar en Daniel 2 qui semble la plus pertinente. Ce passage biblique a d’ailleurs donné l’expression «colosse aux pieds d’argile». Face aux défis de son monde et à l’affirmation de nouvelles puissances, l’Union européenne serait-elle donc ce colosse aux pieds d’argile?

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente évangélique des Communautés et assemblées de Dieu de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité