Skip to content

J’ai perdu ma motivation

© Alliance Presse
Lorsqu'on se demande si l'on est encore à notre place se pose la question de notre motivation: que faire si le coeur n'y est plus?
Sandrine Roulet

En lien avec un projet ou à un engagement bénévole, on entend parfois dire «j’ai perdu ma motivation» comme on dirait «j’ai perdu mes clés». La motivation se perd-elle? Et si oui, peut-on la retrouver? Pour Pascal Chapuis, coach existentiel et professionnel, la motivation sera au rendez-vous si l’on a en vue un objectif (précis ou global) suffisamment fort pour pousser à l’action. Par exemple, la certitude que l’on doit répondre à un besoin, ou la conviction d’avoir été appelé par Dieu, etc. Mais la motivation est aussi une question de choix: «Il est tout à fait possible de provoquer la motivation par un langage interne ou des affirmations verbales positives.»

Dossier: A ma place

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Publicité