L'article

Crise salutaire des réformés?

Crise salutaire des réformés?
 
19.03.12 - Un livre qui vient de sortir appelle l’Eglise réformée à un changement radical sur les plans théologique, éthique et spirituel. Sous peine de disparaître...
L’Eglise réformée a quinze ans pour se réformer, sinon elle mourra. C’est en substance le message que font passer Pierre Glardon et Eric Fuchs dans Turbulences, les Réformés en crise (éd. Ouverture), un ouvrage qui fait office de pavé dans la mare en Suisse romande.

Agir ou mourir
Le constat des auteurs: les réformés ont perdu un tiers de leurs membres en trente ans, les finances ne suivent plus et les vocations régressent. Et ce n’est pas la jeune génération, guère intéressée par une appartenance religieuse institutionnalisée, qui va redonner un nouveau souffle aux réformés... «Nous pourrions être tentés d’attendre paisiblement que tout redevienne comme avant, mais cela ne redeviendra jamais comme avant», écrivent les auteurs.

Perte de l’identité réformée
La faute à pas de chance? Non, car pour Pierre Glardon et Eric Fuchs, les réformés sont les premiers responsables de ce qui leur arrive.
Le réquisitoire est sans appel, les reproches nombreux. A leurs yeux, l’Eglise réformée s’est montrée incapable de suivre l’évolution de la société, de garder sa pertinence. Elle s’est au contraire enfermée et engourdie dans des superstructures administratives poussiéreuses et dépassées.
Conséquence: les réformés ont perdu leur identité théologique, ecclésiastique, éthique et liturgique. Ils peinent à tracer des frontières, ils ont oublié les cinq Soli, ces piliers qui font de Dieu le seul digne de gloire, de Jésus le seul moyen de salut et de l’Ecriture la seule révélation infaillible.

Retrouver une éthique
«Nous devons nous repositionner de manière cohérente et pertinente sur les plans éthique et spirituel».
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x