Skip to content

Une «Nuit des Églises» à Lausanne

Des lieux de culte de toutes confessions s’ouvriront jusque tard dans la nuit
Christian Willi

La première «Nuit des Églises» aura lieu le 30 mai prochain à Lausanne, dans une quarantaine de lieux de culte. Toutes les confessions chrétiennes participent à l’événement.
L’espace d’une nuit, de sept heures du soir à deux heures du matin, les églises de toute la ville, mais aussi du Grand-Lausanne et celle de Montheron, en tout une quarantaine de lieux de culte, ouvriront leurs portes à un large public, lui proposant une grande variété d’activités et d’animations. Au programme, des concerts, du théâtre, des ateliers de chant, de calligraphie, des moments de méditation, des contes, des visites guidées de l’église orthodoxe grecque de Florimont, de la chapelle roumaine de Montriond, d’une église catholique, d’un orgue. 150 lecteurs bénévoles se relayeront dans la cathédrale jusqu’à l’aube pour y réciter la Bible.
–CREDIT–
Concept allemand
«Le concept d’une Nuit des Églises existe depuis plusieurs années en Allemagne et en Autriche», explique le pasteur Guy Dottrens qui préside le groupe œcuménique de coordination. «À Vienne, par exemple, qui a ouvert 200 églises au public l’an passé, l’événement a drainé 100 000 visiteurs». En Suisse, les Églises de Saint-Gall se sont lancées dans l’aventure en 2005. Fort du succès de la manifestation, elles réitéreront l’aventure le 25 mai prochain. Les Eglises vaudoises, parrainées par le Conseil des Églises Chrétiennes dans le Canton de Vaud, leur emboîtent le pas.
Le projet a d’emblée plu: 150 bénévoles se sont annoncés pour participer à l’organisation et à l’animation.

Pas de prosélytisme
«Notre objectif n’est pas de faire du prosélytisme mais de témoigner de l’ouverture des Églises à Dieu, à l’autre, au questionnement, à la réconciliation, à la solidarité, à la fête, à l’émerveillement»,
explique Guy Dottrens. Du côté évangélique, Guy Barblan, directeur de Psalmodia, considère que cette initiative conduira à une meilleure connaissance des uns et des autres. Il se réjouit de la participation des évangéliques, sous plusieurs formes, qui traduit d’après lui, «la réalité d’un œcuménisme de terrain et non de compromis».
Quant aux ressources, sur les 70 000 francs du budget de la manifestation, plus de la moitié a déjà été trouvée.
Les Transports Lausannois se sont associés à la manifestation et proposeront des forfaits valables de 18 heures à minuit pour quatre francs. Une navette sera organisée pour rejoindre l’Abbaye de Montheron. Des stands d’information seront à la disposition du public, notamment à la gare de Lausanne et à St-Laurent.
Protestinfo/CW

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – Mars 2008

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente évangélique des Communautés et assemblées de Dieu de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité