Skip to content

Shi Weihan, un libraire condamné à trois ans de prison

Le portrait d'un Chinois, dans le cadre de notre Dossier spécial sur la Chine, dont les autres articles sont également à consulter sur ce site.
Christian Willi

Nous sommes en novembre 2007. Shi Weihan (en photo avec son épouse), 37 ans, libraire à Pékin, est arrêté par les services de sécurité en même temps que son employée Tian Hongxia.
En janvier 2008, l’homme d’affaires est relâché. Les preuves sont insuffisantes pour démontrer qu’il publie illégalement des Bibles et de la littérature chrétienne, charge qui était retenue contre lui.
Pourtant, deux mois plus tard, renversement de situation: l’homme est à nouveau arrêté. Comme une personne ne peut être jugée à trois reprises pour les mêmes motifs, selon la loi judiciaire chinoise, il est placé en détention sans procès.
Le procès aura tout de même lieu treize mois plus tard. Shi Weihan et Tian Hongxia sont tous deux condamnés à trois ans de prison et à une amende équivalant à 20  000 dollars, pour activités économiques illégales.
Cinq autres collaborateurs de l’imprimerie dirigée par l’homme d’affaires chrétien sont condamnés dans la foulée à deux ans de prison. Là aussi, avec des amendes s’élevant de 8000 à 15 000 dollars.
Contrairement à Tian Hongxia, Shi Weihan ne fait pas appel. L’homme, diabétique, père de deux enfants, sort de prison le 9 février 2011.

Christian Willi

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – décembre 2011

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Pour une approche nuancée de l’aide à mourir

Joël Ceccaldi, médecin retraité, référent des aumôniers de la Fédération protestante de France Pour la région Nouvelle Aquitaine, livre sa réflexion sur l’aide active à mourir. Parti Pris.

Publicité