Skip to content

Oscar découvre la vie en rose

© Alliance Presse
La nouvelle pièce de la Marelle met en scène avec brio le best-seller d'Eric-Emmanuel Schmitt.

Une plante verte géante, un lit d’hôpital, des jeux de société empilés sur une table et une petite chaise sur laquelle est assis un gros nounours couleur miel. Tel est le décor d’Oscar et la dame rose, nouvelle pièce de théâtre donnée par la compagnie La Marelle, en tournée en Suisse romande et en France jusqu’en juin prochain. Oscar est un jeune garçon de dix ans atteint d’une leucémie. Il reçoit des visites de la dame rose, la seule à oser lui dire qu’il va mourir. Les parents, les médecins, les infirmières, tous lui cachent qu’il est condamné. Se sentant comme une espèce de monstre dont tout le monde a peur, Oscar écrit des lettres à Dieu. Il n’a plus que douze jours à vivre et accepte de jouer à un jeu: chaque jour compte comme dix ans. Passant par toutes les étapes de vie jusqu’à l’âge de 120 ans, Oscar apporte une réflexion profonde sur la vie de son point de vue d’enfant.
Cette pièce d’1h20, mise en scène par le pasteur et homme de théâtre Jean Chollet, est tirée du roman d’Eric-Emmanuel Schmitt paru en 2002. Même si le thème de la maladie et de la mort remue, le spectateur n’est pas accablé par la gravité de la situation. Grâce au dynamisme et à la vivacité de la comédienne Nathalie Pfeiffer, la pièce est vivante, drôle et attendrissante. Il s’agit d’une belle histoire d’amitié entre Oscar et cette dame rose. Bien que la comédienne incarne les deux personnages à la fois, on ne s’ennuie pas une seconde. Les émotions deviennent de plus en plus intenses, et le spectateur est tenu en haleine jusqu’au bout.
Les sujets de réflexion sont nombreux: faut-il cacher la vérité à un enfant ou la lui dire même si elle est accablante? Comment agir avec un enfant touché par une maladie incurable? Oscar demande régulièrement à Dieu de lui rendre visite dans sa chambre d’hôpital. Il lui confie en toute simplicité, dans des lettres, ce qui le touche. Un bon rappel, pour nous adultes, que nous pouvons nous approcher de Dieu comme des enfants.

Anne-Charlotte Mancebo

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui novembre 2015

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Aide-nous à aider les plus pauvres

Cette prière marque la dernière contribution d’Isabelle Leseigneur, rédactrice régulière depuis plus de dix ans de Christianisme Aujourd’hui. Elle met fin à ses «soupirs» pour se concentrer sur d’autres projets. Nous la remercions chaleureusement pour…

Publicité