Skip to content

Mourir: un droit ou un devoir?

© GettyImages
Légaliser le droit à mourir, est-ce donner la liberté d’abréger ses souffrances ou pousser un mourant dans sa tombe?

Les sociétés occidentales, voyant leur population vieillir, légalisent les unes après les autres le recours à l’euthanasie ou au suicide assisté. Puisque l’option est possible et que la mort devient un choix, les personnes âgées peuvent éprouver un certain malaise à demander la mort ou, à l’inverse, à «s’obstiner» à rester en vie… En effet, l’espérance de vie prolongée devient inséparable de problèmes de santé physique et mentale qui peuvent pousser les personnes âgées à désirer mettre un terme à leur vie. D’un autre côté, ces mêmes problèmes entraînent un poids économique sur la société et la famille, qui est aussi défiée sur le plan émotionnel.

Publicité

Dossier: Quand l’espérance se mêle aux questions de fin de vie

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Abonnés à Christ

Les chrétiens sont de plus en plus nombreux à témoigner de leur foi sur les réseaux sociaux, ce nouveau terrain d’évangélisation. Exemples choisis.

Publicité