Skip to content

Les dessous de l’affaire Lutz

© Alliance Presse
Les 21 plaintes de fidèles d’ICF contre un photographe ont fait jaser. Quelles ont été les vraies raisons des plaignants ?

La presse a fait ses choux gras de cette affaire : 21 fidèles d’une Eglise qui portent plainte contre un photographe et un éditeur, voilà qui est peu courant. Le 7 février, L’Hebdo, par son titre Censure évangélique, signifiait toute son incompréhension devant ces 21 plaintes individuelles émanant de visiteurs réguliers de l’Eglise ICF de Zurich contre le photographe Christian Lutz. Motif des plaignants : violation du droit à l’image. Pendant un an, Christian Lutz avait réalisé un reportage photographique, publié mi-novembre dans le livre In Jesus’ Name. Le 24 janvier, le livre a été provisoirement interdit de diffusion.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente évangélique des Communautés et assemblées de Dieu de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité