Skip to content

L’absence «d’amalgames» n’inquiète-t-elle personne?

© Youtibe - Le chef d’orchestre russe Valery Gergiev, réputé proche de Vladimir Poutine, a été prié de clarifier sa position sur l’Ukraine
Tribune libre.
Joseph de Vergoz

Nous l’entendons à chaque événement dramatique causé par des individus se réclamant du djihad: surtout pas d’amalgame! Et ce, à juste titre: pourquoi un individu devrait être tenu comme co-responsable des atrocités d’un autre, au seul motif qu’il partagerait le même livre de chevet?

Les Russes ciblés dans tous les domaines

Publicité

Mais il y a quelques semaines, j’entendais une nouvelle qui sonnait étrangement à mes oreilles: le rédacteur en chef d’un journal indépendant russe mettait aux enchères la médaille de son prix Nobel de la paix. Il l’avait obtenu en 2021 pour son engagement pour la liberté de la presse. 103,5 millions de dollars furent récoltés et destinés à Unicef pour les enfants Ukrainiens déplacés par la guerre. Vous imaginez mon étonnement: un Russe pouvait-il faire quelque chose de bien? Malgré sa nationalité? Je commençais à penser le contraire! En effet, partout, je n’entendais qu’une musique: tout ce qui est russe doit être stoppé.

Le chef d’orchestre (photo) est russe? Qu’il démissionne! Le colloque prévu de longue date doit aborder un auteur russe? Il faut l’annuler: on ne sait jamais quelles fake news ont pu être écrites il y a plusieurs dizaines d’années dans ses romans! Le propriétaire de ce compte en banque est russe? Il faut absolument l’empêcher de pouvoir utiliser celui-ci, peu importe que ce soit un oligarque ou un simple employé. Un lycéen est russe? Il ne pourra pas aller visiter une centrale nucléaire avec ses camarades! Qui sait si une fois dedans, il ne serait pas capable de nous faire un Tchernobyl français! Le summum a sûrement été atteint quand Facebook, qui nous avait habitué à une censure plutôt stricte (bien que pas toujours compréhensible), a décidé que désormais, dans certains pays, il serait autorisé d’insulter et proférer des menaces de mort à l’encontre des soldats russes et des présidents biélorusses et russes. Un précédent qui peut laisser songeur… et un beau tas d’amalgames sans grande justification.

…et l’Arabie saoudite?

Pendant ce temps-là, un autre pays n’a pas à souffrir du même phénomène: déjà en 2001, personne n’avait demandé des comptes à l’Arabie Saoudite pour les quinze pirates de l’air (sur dix-neuf au total) tristement célèbres pour leur participation active aux attentats du 11 septembre et qui étaient tous saoudiens. Une absence d’amalgame remarquable qui continue toujours…

Personne ne demandera un embargo du pétrole saoudien pour l’implication de ce pays dans la guerre au Yémen malgré plus de 300 000 morts à déplorer. La présidente de la Commission européenne n’a pas demandé que la chaîne saoudienne Al Arabiya soit bannie pour son traitement partisan de ce conflit armé. Personne n’a pensé à bloquer les comptes de Mohamed ben Salmane quand il a extorqué de force des dizaines de milliards à ses cousins ni à confisquer son château Louis XIV en France alors qu’il a été prouvé qu’il était le commanditaire du meurtre sordide du journaliste Jamal Kashoggi.

Au contraire, Emmanuel Macron l’a reçu en grande pompe à l’Elysée. Si Viktor Orban, en Hongrie, introduit une loi pour empêcher des lobbies de promouvoir l’homosexualité dans les écoles, le même Emmanuel Macron dénoncera cette loi «contraire à nos valeurs et à notre droit» mais ne dira rien contre la loi saoudienne permettant leur décapitation. Depuis 2011, les quatre plus grandes sociétés de communication et de relation publique du monde (dont deux françaises) travaillent à très grand frais pour l’Arabie Saoudite. Et il semble qu’ils ne soient pas payés pour rien.

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Septembre 2022

Thèmes liés:

Faith checking

En toute bienveillance, avec un brin d’ironie, cette rubrique reprend des informations fausses, incomplètes ou erronées sur la foi chrétienne.

Publicité