Skip to content

La cause palestinienne en concurrence

Il semble qu’on soutienne soit Israël soit les Palestiniens. Comment sortir de cette logique binaire ? L’avis des intéressés
Joël Reymond

Peut-on aimer et soutenir à la fois Israël et les Arabes de Palestine ? Le déchirement entre les deux populations n’a jamais été aussi fort et il a tendance à s’exporter partout dans le monde où se trouvent des Arabes, des Juifs ou les deux… et des chrétiens. C’est-à-dire partout. Comment être solidaire des aspirations palestiniennes à l’autonomie et de celles israéliennes à la sécurité ?
Les chrétiens ont des raisons d’être solidaires des deux ; des Juifs pour les racines et le destin partagé et des Arabes parce que nombre d’entre eux sont chrétiens aussi. Et dans les deux cas, les chrétiens d’Occident sont parfois les derniers à les soutenir.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente des Communautés et assemblées évangéliques de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité