Skip to content

Immigration: le dilemme évangélique

© Alliance Presse
Le débat sur l’immigration se présente comme un défi pour les Églises évangéliques d’Occident, appelées à être un signe pour la société. Le volet social voire prophétique n’embarasse pas autant que le politique, où l’engagement individuel est privilégié. Entre respect des lois et accueil de l’autre, le cœur balance

La France et la Suisse sont aux prises avec un projet de loi sur l’immigration, dans un climat de débat polarisé et de peurs sous-jacentes qui refont vite surface. Au-delà, la question agite l’Europe entière et les États-Unis, confrontés dernièrement à des manifestations de masse de sans-papiers, des drapeaux brûlés et autres troubles. Les chrétiens en particulier sont pris en tenaille entre la vocation d’accueil qui leur est adressée et un certain malaise devant les difficultés que l’immigration entraîne .

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente évangélique des Communautés et assemblées de Dieu de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité