Skip to content

Cinquante ans de mission en faveur des pays de l’Est

© MCE / Aide humanitaire
Reportage.
Maude Burkhalter

«Jeter un regard rétrospectif sur cinquante ans d’histoire représente une étape importante pour nous», se réjouit Gallus Tannheimer, directeur de la Mission chrétienne pour les pays de l’Est (MCE). Particulièrement active en Europe de l’Est et en Asie, elle a pour vocation l’aide humanitaire, la promotion des petites entreprises et la lutte contre la traite des êtres humains. C’est en 1973, après avoir entendu parler de la détresse des chrétiens derrière le rideau de fer, qu’un groupe de responsables de l’époque a fait naître une mission en leur faveur. En 2012, elle est devenue une fondation.

«Le mot mission signifie “envoi” et est dérivé du mot latin mittere. Nous sommes envoyés dans ce monde pour soutenir les personnes dans le besoin et leur apporter un espoir fondé sur la Bible», commente Gallus Tannheimer. Cet ordre de mission a pris encore plus de sens dans les années récentes, alors que la guerre fait rage en Ukraine: «Des conflits armés en Ukraine ont lieu depuis 2014 déjà et notre mission est concernée par cet état des lieux. Nous espérons qu’une solution sera trouvée dans un avenir proche.» Egalement très engagée en faveur des victimes de la traite d’êtres humains, la MCE se réjouit de la sensibilisation pour cette cause et de l’engagement des chrétiens.

Outre son action sur le terrain, la MCE est confrontée, comme de nombreuses autres missions, au défi du recrutement. «Nous cherchons des personnes adéquates et dévouées pour remplacer certains collaborateurs qui ont l’intention de prendre une retraite bien méritée», informe le directeur.

Le 26 août, une journée portes ouvertes et une cérémonie se vivront sous le signe de la reconnaissance. Au programme: intervenants internationaux, exposition interactive, stands de nourriture, visite des bureaux, concours et surprises pour petits et grands. Pour marquer le jubilé, la MCE sort un livre – Raconte-moi ton histoire (autoédition, cf. page 51) – regroupant trente témoignages récoltés sur le terrain; une belle façon de faire connaître à large échelle des parcours de vie transformés par la MCE.

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Septembre 2023

Dossier: Pour une mission en phase avec son temps
Thèmes liés:

Cerner les points de tension chez les évangéliques

Eric Zander, implanteur d’Églises et initiateur de communautés alternatives avec Vianova dont il est directeur général, observe quatre tendances pour le milieu évangélique francophone. Verbatim.

Ce que nous pouvons attendre de Lausanne IV à Séoul

50 ans tout rond après le premier congrès, séoul 2024 se tiendra dans un contexte bien différent. Le congrès façonnera-t-il une nouvelle identité unifiée d’évangéliques?

Publicité