L'article

Qui sont les missionnaires passionnés du 21e siècle?

Qui sont les missionnaires passionnés du 21e siècle?
 
20.08.18 - La mission en 2018, sous quelle forme se vit-elle? Dans notre nouveau «village global», quitter son pays pour annoncer la bonne nouvelle change de sens, surtout sous l’influence des migrations.

Dossier.
Lyès Chalah
Après sa conversion en Algérie en 1998, Lyès Chalah voulait simplement se former pour savoir répondre aux musulmans qui le questionnaient sur sa foi. Il est aujourd’hui missionnaire du MENA chargé de mission auprès des étudiants musulmans pour les Groupes bibliques universitaires de France (GBU). Rayonnant à partir de la région parisienne, il anime des discussions autour de la Bible et du Coran et forme étudiants et Eglises à aller à la rencontre des personnes musulmanes. Au départ, ce membre fondateur du Réseau des étudiants chrétiens, l’équivalent algérien du GBU, prévoyait de rentrer en Algérie comme pasteur, après huit années de stages et formations à l’Institut biblique de Nogent et à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine.
Mais son mariage en 2014 lui confère des obligations familiales en France.
De plus, la jeune Eglise algérienne en plein réveil n’est pas encore mûre pour son profil de théologien. Lyès Chalah apporte quatre fois par an des formations en Algérie: «C’est amplement suffisant», juge-t-il, même s’il aspire à rentrer chez lui à terme. Son statut de converti suscite d’abord la méfiance chez les musulmans, mais son arrière-plan l’aide à comprendre les réactions et dépasser les a priori. Alors qu’il observe les prémices d’un réveil en France parmi les musulmans, Lyès Chalah est convaincu que les missionnaires de son arrière-plan sont indispensables pour former l’Eglise de France à accueillir «une population qui est en détresse, même si elle ne le dit pas». Et à éviter des pertes dans ses propres rangs.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 
En savoir plus

Vivre l’aventure pour de vrai

Célia (prénom d’emprunt) est missionnaire avec Wycliffe en Afrique de l’Ouest. Elle a passé sa vie à apprendre les langues locales, aider la population à traduire la Bible, former des moniteurs pour enfants et utiliser les réseaux sociaux pour diffuser la littérature chrétienne en langues locales à moindre coût. Il y a rarement de médecin à moins de 3h de route alors elle a maintes fois expérimenté la guérison divine pour ses enfants. Quand Célia rentre en France, elle se sent en décalage avec une population qui s’inquiète pour «des choses futiles». Mais surtout, elle voudrait lancer un appel aux jeunes: «Au lieu de vivre le frisson par écran interposé en suivant Koh-Lanta ou Pékin Express, les jeunes devraient se proposer pour faire des enquêtes socio-linguistiques pour aider les équipes de traduction. Tu ne sais pas où tu vas dormir, tu évolues au fil des rencontres. Venez vivre dans un endroit où il n’y a pas de supermarché! Non vraiment, la télévision n’offre aux gens qu’un pâle aperçu de ce que pourrait être leur vie en vivant pleinement l’aventure avec Jésus.» Marie Lefebvre-Billiez
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x