L'article

Quand le média tente de détrôner l’info

Quand le média tente de détrôner l’info
 
18.03.19 - Favoriser la forme au détriment du fond; une tentation à laquelle de nombreux médias succombent. La presse n’a pas bonne presse, mais elle subsiste. Quel avenir en perspective? Dossier.
Le journalisme serait-il une profession continuellement en crise? C’est la question qu’on pourrait sérieusement se poser. Voici plus de quinze ans que les spécialistes parlent de la baisse du nombre de journalistes de la fin de telle ou telle publication et d’un désintérêt croissant des citoyens pour la presse et l’information. La profession semble décriée et avoir perdu de sa superbe. Or selon une étude publiée le 10 mars dernier, à l’occasion des Assises du journalisme de Tours, neuf personnes sur dix (en France) jugent que le journalisme est «un métier utile», 82% estiment qu’il est «indispensable dans une société démocratique» quand 85% d’entre elles pensent qu’il existera toujours.

Le fond et la forme
Ces mêmes citoyens interrogés sont néanmoins majoritaires à regretter des médias qui «disent tous la même chose ou presque» et qui ne représentent pas la diversité des points de vue de manière équilibrée. Y aurait-il d’un côté des journalistes «utiles» et de l’autre des «influenceurs» en recherche de buzz en permanence? Ceux qui misent sur le fond et les autres sur la forme?
Pour Pierre-André Léchot, formateur en prise de parole, communication et médias à l’Université de Neuchâtel, il n’est pas question de dissocier le fond et la forme. «Toute transmission se fait avec un contenu proposé dans un contenant, sous une forme qui joue un rôle actif.
» Pourtant, il juge important de privilégier le fond «plus difficile, car il exige de raconter la réalité, complexe, sans tomber dans les clichés et les facilités» et une information «vérifiée, complète, pertinente, contextualisée».
Tout cela devrait être présenté dans un langage «accessible, innovant, surprenant, enrichissant», préconise Pierre-André Léchot. Certains titres de presse, sites internet, radios ou chaînes de télévision font malheureusement l’extrême inverse.

Petites histoires croustillantes
Ainsi, un journaliste travaillant dans un journal gratuit s’est vu reprocher d’avoir consacré plusieurs jours à une enquête sur la formation des jeunes footballeurs. «Laisse tomber ce type d’articles», lui a signifié la rédaction en chef. Pour justifier cette remarque, ses responsables lui ont dit qu’une brève sur la petite culotte de la compagne d’une star du ballon rond avait fait cent fois l’audience de son article.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x