L'article

Les nouveaux métiers de la mission

 
17.08.10 - «Mission cherche un informaticien, maîtrisant l’assemblage d’ordinateurs et capable de transmettre son savoir à des jeunes»: les profils des missionnaires du 21e siècle sont toujours plus pointus. Aujourd’hui, les expatriés ont ceci en commun: leur profession initiale est leur compétence missionnaire principale.
De plus, la durée de l’engagement tend à se réduire. Parallèlement, l’apport des expatriés relève davantage de la contribution à la transformation de la société que de l’évangélisation classique. Selon Roger Zürcher, d’Espoir pour la Faim International, les Eglises sur place sont toutes capables d’assumer l’évangélisation. Quel est le profil de ces nouveaux missionnaires?

Informaticien polyvalent
Transmettre le savoir informatique est une des facultés recherchées dans les pays en voie de développement.

La polyvalence est le plus grand atout du candidat missionnaire. Idéalement, il maîtrise à la fois la dimension logicielle et matérielle tout en apportant une compétence dans celle de la formation des jeunes.

Entrepreneur
Identifier les opportunités et les créneaux, former la population à l’esprit et aux méthodes entrepreneuriales et les accompagner dans leurs projets: plusieurs missions indiquent que des talents d’entrepreneurs sont utiles à l’effort missionnaire aussi bien en Afrique qu’en Asie - davantage pour trouver les opportunités en Afrique et davantage pour apprendre à gérer un projet et une entreprise en Asie.

Formateur de gestion
La mission Wycliffe signale un besoin dans le domaine de la formation de gestion, pour encourager la responsabilité locale des populations. La mission spécialisée dans la traduction de Bibles et l’alphabétisation a développé un cours multiculturel de gestion de base.

Médiateur
Les besoins en réconciliation sont importants dans les pays déchirés par les guerres civiles et les conflits en tout genre, explique Walter Diem, de la Société Internationale de Mission (SIM).

Capable de porter un regard sur la société et sur les questions ethniques, les médiateurs peuvent apporter une réelle contribution à la vie communautaire et civile. De plus, l’Evangile offre des pistes intéressantes pour cette contribution à la réconciliation.

Communicateur sur le terrain
La force d’une organisation humanitaire ou missionnaire dépend en grande partie de sa capacité à informer la société et les donateurs. Idéalement, après avoir pansé les plaies, les collaborateurs humanitaires devraient encore rédiger des textes, alimenter un blog et même enregistrer de courts reportages. Pour faire face à cette mission impossible ou presque, certaines ONG cherchent désormais des collaborateurs pour rendre compte, depuis le terrain, du travail accompli.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x