L'article

Justice, paix et joie: les clés d’une vie florissante

Justice, paix et joie: les clés d’une vie florissante
 
23.09.19 - Qu’est-ce qu’une bonne vie? Comment définir et cultiver une existence qui ait du sens et vaille la peine d’être vécue? La réflexion de Miroslav Volf, théologien protestant, professeur à l’université de Yale et proche des évangéliques.
Voilà une question fondamentale, pourtant bien trop souvent négligée, note le théologien Miroslav Volf. Parler de good life, d’une vie «florissante», c’est ouvrir une boîte de pandore où chaque philosophie et religion apporte sa réponse. Ce pluralisme peut effrayer une société sécularisée qui se méfie des absolus. Pourtant, chacun reçoit de multiples informations pour améliorer sa qualité de vie. Pour Miroslav Volf, la question du sens demeure et appelle une réponse.

Echapper par l'Esprit au communisme
Né en 1956 en Croatie au sein d’une famille protestante, le jeune Miroslav Volf se sent marginalisé. La Yougoslavie est alors communiste et son père, pasteur pentecôtiste, marche à contre-courant du système. A l’adolescence, le jeune homme entreprend une quête existentielle. «La théologie correspondait à une recherche profonde de mon âme et de mon cœur», confie-t-il. «Et dans les circonstances où je me trouvais, à savoir la contrainte et l’oppression, j’avais une sorte de soif de liberté et elle se trouvait là, dans l’horizon large de la présence de Dieu.
»
Au fil de son chemin, Miroslav Volf prend conscience que la foi chrétienne touche profondément tous les domaines de la vie, de la sphère personnelle au lien qui unit chaque chrétien au monde. «Cela me conduisait bien souvent à être en opposition avec la société.» Il découvre la valeur d’une prise de position qui prend sa source dans une confiance totale en Dieu. «Je crois que c’est ce que signifie croire en Dieu. Cela veut dire: lui confier tout ce qui fait notre vie», assure-t-il. La quête d’une vie bonne passerait-elle par un abandon de ses prétentions au bonheur? «Lorsqu’on choisit de croire dans le but de recevoir des bénédictions, on court le risque de prendre Dieu pour un “majordome céleste” qui serait au service de nos besoins. Or Dieu est le Créateur et nous sommes appelés à le servir», rappelle le théologien qui se distancie clairement d’un évangile de la prospérité.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x