Skip to content

War Pigs, Black Sabbath

Ces HITS entrés dans l’histoire
Jonathan Hanley

Sorti en 1970 comme une protestation contre la guerre du Vietnam, ce titre reste tragiquement d’actualité aujourd’hui, cinquante-deux ans plus tard. A l’origine, il devait s’appeler «Valpurgis», en référence à la fête de la sorcellerie du 30 avril. Le groupe établissait ainsi une comparaison directe entre les velléités guerrières des politiciens au pouvoir et la célébration des puissances occultes: «En masse, les généraux se rassemblent, comme des sorcières en messes noires.»

En 2017, l’auteur du texte Geezer Butler affirmait: «La guerre est la forme ultime du satanisme. C’est ça que je cherchais à dire.» La réputation sulfureuse du groupe Black Sabbath a pu faire croire que ce titre est une glorification des forces maléfiques. Or une lecture plus attentive des paroles démontre qu’il n’en est rien. D’ailleurs on y trouve plutôt une vision inspirée de la Bible avec l’appel répété «Oh Seigneur!» qui termine les strophes 1 et 3, et l’évocation apocalyptique finale: «C’est le jour du jugement, Dieu appelle. A genoux rampent les porcs de guerre, suppliant d’être pardonnés pour leurs péchés.» La phrase suivante reste ambiguë: «Satan, riant, étend ses ailes.» On ne sait pas si l’auteur veut donner l’image du diable victorieux ou s’il s’agit d’un commentaire sur l’idée qu’à chaque guerre, il n’y a qu’un seul être qui se réjouit vraiment: Satan lui-même.

L’obsession du groupe Black Sabbath pour le surnaturel et l’occultisme pourrait remplir des livres entiers. Toutefois, l’idée générale de ce titre n’est en rien contradictoire avec une vision chrétienne du monde, comme beaucoup d’autres chansons de leur répertoire d’ailleurs. A propos de ceux qu’ils appellent porcs de guerre, ils chantent: «Pour eux, les gens, c’est de la chair à canon. La main de Dieu sonne l’heure de la fin. Que vienne le jour de leur jugement! Oh Seigneur!» Cette vision de l’histoire humaine qui s’achèvera par l’intervention de Dieu en jugement correspond à celle du christianisme le plus biblique.

_____________________________________________________________________________________________

Publicité

Paroles

En masse, les généraux se rassemblent
Comme des sorcières en messes noires.
Esprits du mal, ils cogitent la dévastation.
Sorciers, ils planifient la mort.
Dans les champs, les corps calcinés
Et la machine de la guerre qui tourne.
Mort et haine pour l’humanité.
Esprits empoisonnés, lavage de cerveau.
Oh Seigneur!

Les politiciens se cachent à l’abri.
Ils n’ont fait que commencer la guerre
Alors pourquoi aller combattre eux-mêmes?
Ils préfèrent y envoyer les pauvres.
Le temps corrompt leur idée du pouvoir
Ils font la guerre pour s’amuser.
Pour eux, les gens c’est de la chair à canon.
Que vienne le jour de leur jugement!
Oh oui!

Le monde enténébré s’arrête de tourner.
Les corps calcinés réduits en cendre.
Plus aucun porc de guerre n’a le pouvoir.
La main de Dieu sonne l’heure de la fin.
C’est le jour du jugement, Dieu appelle.
À genoux rampent les Porcs de guerre
Suppliant d’être pardonnés pour leurs péchés.
Satan, riant, étend ses ailes.
Oh Seigneur!

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Avril 2022

Thèmes liés:

Faith checking

En toute bienveillance, avec un brin d’ironie, cette rubrique reprend des informations fausses, incomplètes ou erronées sur la foi chrétienne.

Publicité