Skip to content

Une Église en vitrine pour vivre l’amour autrement

© GettyImages
Qu’elles soient au milieu du village ou loin de tout, certaines Églises peinent à attirer les curieux de la foi. L’Église Ruah a décidé de se réinventer afin de mieux rejoindre ses voisins. Coup de projecteur.
David Nadaud

A la suite de la vente du local qu’ils occupaient pour leurs rencontres du dimanche après-midi, dans les environs de Valence dans la Drôme, les membres de l’Eglise protestante Ruah ont continué à se rencontrer dans d’autres locaux, mais différemment.

Sonia Rouméas, membre de l’équipe de direction de cette communauté, raconte: «On a tout de suite pensé à ce nouvel espace comme un lieu de vie, de partage, ouvert au-delà des dimanches, afin de pouvoir y vivre plus que de simples réunions de l’Eglise. Dans notre recherche d’un nouveau lieu, il nous a semblé évident de prospecter du côté du centre-ville, pour être au plus proche des habitants.» En effet, l’Eglise Ruah était auparavant située en dehors de la ville, sans voisins directs. Sonia Rouméas raconte: «Même quand nous organisions des fêtes, on ne touchait personne aux alentours. C’était parfois frustrant.»

Publicité

Dossier: Ces chrétiens qui sortent des sentiers battus

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Abonnés à Christ

Les chrétiens sont de plus en plus nombreux à témoigner de leur foi sur les réseaux sociaux, ce nouveau terrain d’évangélisation. Exemples choisis.

Publicité