Skip to content

StopPauvreté s’invite dans les Eglises

© Istockphoto
StopPauvreté lance une initiative poussant les Eglises à s’engager concrètement en février et en mars autour du thème des enfants démunis.
Charlotte Moulin

StopPauvreté a lancé pour février-mars l’action Dimanche pour son prochain. Impulsé par la FREE et Interaction, l’événement s’intitule «Pour ne laisser aucun enfant de côté». Les chrétiens de Suisse romande sont invités à consacrer un temps de culte pour considérer les enfants démunis, pour s’informer, pour y réfléchir et, potentiellement, pour s’engager. «Les enfants et la jeunesse sont les populations les plus vulnérables, dans le Nord comme dans le Sud», relèvent les organisateurs. Pour 2022, «nous voulions mettre en valeur un groupe de personnes fragiles», explique Alexis Bourgeois, coordinateur de l’événement.

Boîtes à idées envoyées aux Eglises

Publicité

Les Eglises inscrites, plus d’une quinzaine dans tous les cantons romands, organisent l’événement à la date de leur choix sur les deux mois. StopPauvreté a commencé à envoyer les ressources en janvier. Il s’agit d’une grosse «boîte à idées», avec entre autres trois prédications en lien avec le thème et un document pour inspirer la composition d’un culte intergénérationnel ludique. A cela s’ajoutent une présentation factuelle de la situation mondiale de l’enfance et trois présentations de projets des organisations partenaires.
Quatre missions chrétiennes collaborent ainsi à l’événement: les ONG Morija et Compassion Suisse, la Mission évangélique Braille et le SME (Service de mission et d’entraide de la FREE). Les Eglises ont la possibilité de solliciter l’une d’elles, pour qu’un représentant vienne animer un culte, ou témoigner de son ministère auprès des enfants.
«Ce que nous espérons, c’est qu’il y ait un intérêt de la part des chrétiens pour cette notion de prendre soin de notre prochain et je suis heureux de la réaction des Eglises», exprime Alexis Bourgeois. «Que les chrétiens puissent réaliser qu’en tant que citoyens suisses, nous avons un rôle à jouer pour autrui.» «Qu’on réponde à cet appel de Dieu envers le plus faible, envers la veuve et l’orphelin», exhorte le coordinateur.

Vers un changement de comportement durable

Synchroniser une action dans les Eglises est une première pour StopPauvreté. Une initiative appelée à se répéter désormais chaque année, pour sensibiliser aux différents aspects de la pauvreté, également hors de la Suisse romande.
Alexis Bourgeois encourage à prier pour ceux qui souffrent de la pauvreté, «mais peut-être aussi à vivre un changement de comportement. Cette année, on parle de l’enfance», explique-t-il. Les chrétiens sont aussi appelés à soutenir une des organisations partenaires s’ils le souhaitent, financièrement ou par du bénévolat.
«Nous avons une responsabilité énorme à l’égard des enfants, qui sont les premiers à souffrir des crises ou des problèmes familiaux», conclut le coordinateur. Le matériel restera disponible ensuite pour ceux qui auraient manqué l’événement. Les particuliers peuvent eux aussi s’inscrire. 

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Février 2022

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Marc Bircher: 30 ans de ministère

Le 5 janvier 1872, l’hebdomadaire «Christianisme au 19e siècle» sortait de presse pour la première fois. Pour son 150e anniversaire, nous revenons sur un siècle et demi de presse protestante évangélique indépendante et sans concession.…

Les REM reprennent vie

Après trois ans de pause, le 28 janvier a eu lieu la Rencontre d’encouragement des ministères (REM) des Églises Gospel Waves.

Son terrain de mission, c’est YouTube

Andréa Naomie Pradel, trente-deux ans, est youtubeuse et influenceuse. Elle partage sa foi chrétienne sur les réseaux sociaux et témoigne de ses expériences de vie. En outre, elle encourage à lire la Bible de manière…

Publicité