Skip to content

Russie: les anciens drogués ouvrent des centres de réhabilitation

© Istockphoto
Face au fléau de la drogue, les chrétiens russes se sont montrés pionniers dans l’accueil des drogués après la chute du communisme. Un accueil encore d’actualité.
Celia Evenson

En Russie, la mission parmi les drogués et alcooliques peut compter sur une large main d’œuvre. Les «diplômés» des centres de réhabilitation évangéliques sont partout dans les Eglises. Ils sont six sur quarante dans l’assemblée moscovite que fréquente Ivan Ageev, qui a passé huit ans dans un centre, d’abord comme patient, puis comme encadrant. Un ministère qui a structuré le mouvement évangélique, mais qui se trouve face à un tournant.

Dossier: Drogue: les Eglises ont de quoi faire
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Pour une approche nuancée de l’aide à mourir

Joël Ceccaldi, médecin retraité, référent des aumôniers de la Fédération protestante de France Pour la région Nouvelle Aquitaine, livre sa réflexion sur l’aide active à mourir. Parti Pris.

Publicité