Skip to content

Quatre défis pour la famille du XXIe siècle

© Alliance Presse
Secouées comme les autres, les familles chrétiennes ont dans l’enseignement de la Bible les outils pour être, non pas parfaites, mais des modèles et des repères

«Édifier la plus petite démocratie au coeur de la société ». C’est par ces mots que
l’ONU inaugurait l’année de la famille en 1994. Pour préparer cette année, l’ONU avait organisé un congrès d’une semaine dans l’île de Malte où nous fûmes invités. Je me rappellerai toujours ces journées. D’abord parce que les conférences avaient lieu dans l’ancien hôpital des chevaliers de Malte et qu’il était émouvant de se retrouver dans cette superbe bâtisse moyen-âgeuse, où ces nobles parmi les nobles (il fallait avoir quatre quartiers de noblesse pour être chevalier) servaient «nos Seigneurs les malades» comme ils disaient, dans de la vaisselle d’argent. Mais ce qui était encore plus impressionnant, c’était de voir et d’entendre les orateurs venus de tous les coins du monde, comme la femme du gouverneur de l’état de New York, la princesse royale de Jordanie ou le président de la République de Malte qui tous rappelaient l’importance de la famille pour la société. En écoutant ces messages, je me disais qu’on était bien revenu de ce cri d’André Gide qui a fait tant de ravages : «Familles, je vous hais !»
«Dans un monde en mutation» comme disait encore la brochure, quels sont les défis que la famille du XXIe siècle doit affronter pour être ce noyau solide au sein de la société ? Nous en avons choisi quatre qui nous semblent particulièrement importants et actuels.

La suite à découvrir dans la version magazine ou téléchargeable du Christianisme Aujourd’hui.

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – Juillet – Août 2006

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente évangélique des Communautés et assemblées de Dieu de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité