Skip to content

Oui, nous faisons partie de la famille de Dieu

© Alliance Presse
N’est-ce pas un privilège d’être uni à des millions d’autres personnes aux quatre coins du monde? Découvrez sur ce site les autres articles de notre dossier consacré aux bonnes nouvelles.
Gaëlle Monayron

Etre chrétien c’est avoir la chance de faire partie d’une gigantesque famille. Une famille qui s’étend au-delà des frontières et des différences. Mais en quoi cette famille spirituelle universelle est-elle différente des autres?
«Nous sommes unis dans la famille, car Dieu nous lie à toujours, par une chaîne d’amour». Florine, 24 ans, a pu expérimenter dans sa vie combien les paroles de ce chant sont vraies et en constater la force. Elle a dû déménager plusieurs fois : «J’ai toujours eu la chance, soit de m’intégrer dans une Eglise locale, soit de me mêler à un groupe de chrétiens». Ce qui l’a marquée, c’est de se sentir toujours accueillie et aimée pour ce qu’elle était. «Ces chrétiens, quel que soit leur âge, voulaient sincèrement apprendre à me connaître et m’aider à m’intégrer». Florine a pu constater que le lien qui unit cette famille spirituelle est réellement transgénérationnel. «Ce qui est fou, c’est d’être à l’autre bout du monde et de se sentir chez soi. Car même si on le fait de manière différente, on connaît et on prie le même Dieu.»

Dossier: Bonnes nouvelles

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Pour une approche nuancée de l’aide à mourir

Joël Ceccaldi, médecin retraité, référent des aumôniers de la Fédération protestante de France Pour la région Nouvelle Aquitaine, livre sa réflexion sur l’aide active à mourir. Parti Pris.

Publicité