Skip to content

L’expérience de la Terre sainte

Leur voyage en Israël a changé leur vie, boosté leur foi ou transformé leur lecture de la Bible. Témoignages
Sandrine Roulet

Huit jours pour changer ma théologie
Corinne Lafitte, louangeuse et compositrice, Paris
À une certaine époque, aller en Israël ne m’attirait pas particulièrement. J’entendais le récit de ceux qui allaient là-bas et je n’y voyais qu’une expérience sentimentale qui, disons-le franchement, avait le don de m’exaspérer. C’est en janvier 1987 que pour la première fois, nous nous sommes rendus, mon mari et moi, à une conférence de prière en Israël. Tout s’était incroyablement mis en place pour la garde de nos quatre enfants. À peine arrivée dans l’avion, tandis que je bouclais ma ceinture, une petite voix intérieure, que je reconnaissais comme la voix du Saint-Esprit, me dit : «Tu as un rendez-vous là-bas.»
Environ trois cents intercesseurs, venus de différents pays, priaient Dieu avec une grande ferveur. Les passages de Jér. 16, 15 et 31, 37 ou d’Éz. 37, 21 recouvraient leur sens premier. On m’avaitenseigné qu’Israël avait failli, que nous étions, nous, l’Église, le nouvel Israël, l’Israël de Dieu, or je réalisais subitement que Dieu n’avait pas oubliéson peuple. Le fait d’être sur la terre d’Israël me donnait-il une autre perspective ? Mes arguments s’écroulaient unà un devant l’amour inconditionnel de Dieu vis-à-vis de son peuple ancien.
Cela n’est pas tellement explicable, en fait. Cette conviction, on la reçoit. Pendant huit jours, mes yeux ruisselaient de larmes ; je pleurais sur mon ignorance navrante, sur la paire de verres déformants au travers desquels j’avais lu la Bible. Soudain, celle-ci devenait tellement plus cohérente. Je pleurais sur ce peuple qui avait rejeté en son temps son Messie, qui avait été aveuglépour que je puisse accéder au salut. J’expérimentais d’une façon toute nouvelle la présence même de Dieu. C’était tellement intense !
L’image de Jésus perdait son caractère occidental: Jésus, roi des Juifs, prenait tout son sens. Comment avais-je pu douter de la fidélitéde Dieu envers ses alliances ? Comment m’étais-je ainsi trompée sur la nature même du Dieu que je servais ? (SR)

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Faith checking

En toute bienveillance, avec un brin d’ironie, cette rubrique reprend des informations fausses, incomplètes ou erronées sur la foi chrétienne.

Publicité