Skip to content

Les non-croyants sont «le plus grand groupe religieux»

© GettyImages
C’est une première dans l’histoire suisse: le pourcentage des personnes se déclarant «sans religion» a dépassé celui des catholiques, le plus grand groupe religieux de Suisse depuis 1980.
Rébecca Ebersold

Désormais, ils représentent respectivement 33,5% contre 32,1% de la population résidente. Ces chiffres proviennent d’un rapport publié le 26 janvier par l’Office fédéral de la statistique, qui rend compte des appartenances religieuses de la population sur la période 1910-2022.

Sans surprise, cette réalité est plus forte dans les régions urbaines que dans les zones rurales. Par exemple, la population non-croyante représente plus de la moitié de la population à Bâle-Ville (56%) mais moins d’un quart en Suisse centrale. Néanmoins, ce dépassement est à nuancer, puisque le rapport fait état d’une différence entre les citoyens et citoyennes suisses et la population résidente étrangère. En effet, pour la population suisse, le pourcentage des catholiques reste supérieur, soit 32,6% contre 31,7%. De l’autre côté, seuls 30,5% des étrangers résidant en Suisse – qui représentent un quart de la population totale – se déclarent catholiques, contre 38,9% «sans religion». A noter cependant que la tendance est la même quel que soit le pays d’origine.

Publicité

Et les évangéliques?

n ce qui concerne les communautés protestantes, les chiffres sont aussi à la baisse. Entre 1990 et 2022, la part de ceux que le sondage appelle les «évangéliques réformés (protestants)» a diminué de moitié. Ils sont passés d’environ 2 200 000 (39,6% de la population de 1990) à environ 1 450 000 (20,5% de la population de 2022). Alors qu’ils représentaient plus de la moitié de la population en 1910, leur nombre n’a cessé de baisser depuis.

Cependant, les membres «d’autres communautés chrétiennes» (qui réunissent notamment les «autres Eglises évangéliques comme les méthodistes, les néo-apostoliques, etc.») semblent grandir en nombre. En effet, le taux est stable (environ 5,6% de la population) depuis 2010, dans une population totale qui comptabilise, en trente ans, presque un million d’habitants en plus. Ces communautés comptabilisent donc presque 50 000 fidèles de plus sur cette période.

Rébecca Ebersold et Matthieu Schmidt

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Mars 2024

Protégeons nos enfants!

Pour répondre aux violences auxquelles les enfants font face quotidiennement en France, les élus durcissent la loi. Un tour de vis qui n’est cependant pas une formule magique.

Publicité