Skip to content

Les gourous invisibles d’internet

© Istockphoto
Les mécaniques traditionnelles des groupes à dérives sectaires n’ont guère changé en se transposant sur internet. Exemples.
Charlotte Moulin

«On dit du christianisme – et d’autres religions – que «c’est une secte qui a réussi». Une «insulte» pour Jean-Marie de Bourqueney, directeur du magazine Réforme. En novembre 2022, il soulignait dans un édito qu’une secte «vous amène à sortir du monde, là où le christianisme vous pousse à aimer le monde et à vous y engager». Les adeptes de David N., en France, devaient eux aussi éviter les personnes «toxiques» de l’extérieur. Il a été condamné le 3 août à trois ans de prison pour «abus de faiblesse et provocation à l’usage et/ou consommation de stupéfiants». En plus de désastres financiers, les victimes ont subi des sévices physiques sur fond de mythologie nordique. Ces personnes sont venues à lui car elles appréciaient les principes qu’il exposait sur son blog. Mais parfois, il n’est pas nécessaire de se déplacer pour adhérer à une secte.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente des Communautés et assemblées évangéliques de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité