Skip to content

Les évangéliques pris plus au sérieux qu’ils ne le pensent

Les deux principales organisations faîtières des évangéliques Suisses se sont donné rendez-vous le 7 mai à Tavannes, dans le Jura bernois.
Christian Willi

Deux Alliances en Suisse, est-ce une exception sur le plan international?

Pas vraiment. En Allemagne, il y a eu jusqu’à quatre Alliances évangéliques avant qu’elles ne fusionnent. Et en Belgique, il en existe toujours trois. Cette diversité s’explique par le fait que l’Alliance évangélique n’a jamais mis l’accent sur la structure, mais sur l’unité des chrétiens évangéliques dans une situation donnée et pour un but particulier. Jésus le disait, l’homme n’a pas été fait pour le Sabbat, mais le Sabbat pour l’homme. C’est la raison pour laquelle chaque Alliance a sa propre histoire et sa propre structure. C’est ce qui explique que l’Alliance a changé sa structure à plusieurs reprises en Suisse aussi.

Publicité

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Entre réformés et évangéliques

En début d’année, l’Office fédéral de la statistique (OFS) a publié un rapport décennal qui confirme le net déclin du nombre de membres des Eglises réformées qui sont passés en cinquante ans de 49% de…

Publicité