Skip to content

Le poids des mots

Chaque mois, Pierre-Yves Zwahlen donne vie à un personnage biblique. Retrouvez lequel.

Un bruit sur le sentier attira son attention. Trois hommes marchaient sur le chemin. Ils approchèrent en silence. Le plus âgé des trois s’assit sans un mot à côté du jeune homme: «Bonsoir, Jérémie, tu sais qui je suis?». Jérémie demeura quelques instants silencieux. Des pensées étranges se bousculaient en lui. Il n’avait jamais vu l’homme assis à ses côtés, mais il avait l’impression de le connaître depuis toujours: «Non, je ne crois pas», finit-il par murmurer. «Pourtant, tu m’espérais, tu m’attendais. J’ai entendu ta peine, alors je suis venu. Je te connais bien, Jérémie, depuis le tout début de ta vie. J’ai aimé te voir dans les bras de ta mère, confiant en son amour. J’ai ri de bonheur à tes premiers pas hésitants. J’ai pleuré d’émotion en entendant sortir de ta bouche tes premiers mots. Je pensais déjà à toutes ces paroles qu’un jour tu prononcerais peut-être de ma part! Jérémie, j’aimerais que tu deviennes mon porte-parole devant tes frères, que tu sois mon prophète.»
Un vent de panique souffla dans le cœur de Jérémie. S’il y avait une chose qu’il ne souhaitait pas faire, c’était bien celle-là! La seule pensée d’une foule bruyante le remplissait de terreur. «Seigneur, je suis trop jeune, je ne sais pas bien parler et ne suis pas à l’aise devant les gens». La réponse ne se fit pas attendre: «Ne dis pas que tu es trop jeune! Ton âme est bien plus grande que la plupart de celles que j’observe en Juda. Je sais que tu te sens incapable et faible. C’est justement ce dont j’ai besoin. Ta faiblesse est ta plus grande richesse! Pour ce qui est de l’art de parler, je m’en occupe.»
Le Seigneur avança sa main et posa délicatement ses doigts sur les lèvres du jeune homme. Celui-ci tressaillit. Le Seigneur parla à Jérémie d’une voix basse et rassurante: «Je mets mes paroles dans ta bouche. Je te donne maintenant l’autorité sur les nations, sur les royaumes pour déraciner et renverser, pour ruiner et démolir, et enfin pour bâtir et planter.»

Pierre-Yves Zwahlen

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – septembre 2013

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Publicité