Skip to content

La vie privée sera bientôt un souvenir

© Alliance Presse
La société de contrôle poursuit son installation. Trois technologies sous la loupe?: la biométrie, la radio-information et les avis de recherche sur internet
Joël Reymond

Douze jours. C’est le temps qu’il a fallu pour identifier, localiser et arrêter un pédophile grâce à un appel à témoins sur internet, une première mondiale, alors que l’enquête par les canaux traditionnels, en cours depuis trois ans, était au point mort.
Le 7 octobre, Interpol lançait un avis de recherche électronique en diffusant le portrait de Christopher Paul Neil dit «Vico», récupéré de photos de ses méfaits qu’il avait lui-même mises en circulation. C’est le Far West version 2007 globalisé et il n’y a dès lors pour ce Canadien virtuellement nulle part sur terre où se cacher. Quelque 350 personnes répondent à l’appel et le pédophile présumé est formellement identifié par cinq sources différentes sur trois continents. Christopher Paul Neil est ensuite filmé le 15 octobre par des caméras de surveillance à l’aéroport de Bangkok et appréhendé le 19 dans le Nord du pays.
Interpol s’est félicité de la réussite de cette opération et des perspectives qu’elle offre pour l’avenir de lutte anticriminalité. Le schéma semblera familier: une nouvelle technique de contrôle démarre sur un succès populaire, on thématise le progrès en donnant aussi la parole à quelques défenseurs des libertés civiques inquiets et puis on tourne la page.
–CREDIT–
Technologiquement obsolète
«La vie privée est une chose du passé. Technologiquement, c’est obsolète.
Cependant, il y aura des normes sociales et des barrières légales qui endigueront les pires excès». Tel est le futur proche imaginé par Hal Varian, professeur en techniques de l’information à Berkeley, dans le cadre d’un sondage du célèbre Institut Pew. Parmi le large panel de spécialistes interrogés, son collègue, Michael Dahan, du Sapir College d’Israël, renchérissait: «Avant 2020, chaque nouveau-né des pays industrialisés se verra implanter une puce RFID. Elle renfermera les données personnelles et médicales, mais pourra aussi être utilisée pour pister et surveiller.»

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente des Communautés et assemblées évangéliques de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité