Skip to content

La hache de guerre enfin enterrée

Unionistes et républicains ont signé un accord historique. La réconciliation en profondeur entre communautés nécessitera, elle, des décennies
Christian Willi

En ce 26 mars, ils ont décidé d’unir leur destin, pour le meilleur et pour le pire. L’accord trouvé en Irlande du Nord entre le pasteur Ian Paisley, chef de l’aile protestante dure, et Gerry Adams, leader du mouvement républicain, pour former un gouvernement de coalition à partir du 8 mai, ressemble à un mariage de raison, peut-être même un mariage arrangé. Cet accord n’en demeure pas moins historique. «Les problèmes ne sont de loin pas tous résolus. Mais la situation a changé»: David Porter, directeur du mouvement de réconciliation Centre for Contemporary Christianity in Ireland (anciennement Econi) dresse une analyse nuancée des récents progrès enregistrés en Irlande du Nord. Entretien.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Protégeons nos enfants!

Pour répondre aux violences auxquelles les enfants font face quotidiennement en France, les élus durcissent la loi. Un tour de vis qui n’est cependant pas une formule magique.

Publicité