Skip to content

La Birmanie espère

© Alliance Presse
L’ouverture de la Birmanie est bon signe pour les chrétiens. Neuvième volet de notre série sur les pays du monde.
Jérémie Cavin

Ouf! Le monde entier regarde l’avenir de la Birmanie avec un optimisme nouveau. La victoire du parti d’Aung San Suu Kyi aux législatives et l’arrivée d’un nouveau gouvernement le 1er avril semblent avoir tourné vraiment la page sombre qui s’est ouverte avec l’arrivée au pouvoir d’un tyran militaire psychopathe en 1962. La «transition démocratique» présage-t-elle un «printemps chrétien» dans ce pays bouddhiste?

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Protégeons nos enfants!

Pour répondre aux violences auxquelles les enfants font face quotidiennement en France, les élus durcissent la loi. Un tour de vis qui n’est cependant pas une formule magique.

Publicité