Skip to content

Karine Foret, au service de l’unité au sein des EDC

© Istockphoto - Corinne Simon/EDC
Karine Foret, 54 ans (photo en médaillon), a été nommée à la vice-présidence du mouvement des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (EDC) en mars dernier. Entretien.
David Métreau

Quels ont été jusqu’ici votre carrière et votre parcours de foi?

Après mes études d’ingénieure, j’ai évolué pendant dix ans chez IBM, où j’ai appris la gestion de projets et fait la connaissance de mes futurs associés. En 2000, notre passion pour le web et notre envie d’entreprendre nous poussent à fonder Cardiweb, une société de service spécialisée dans le développement d’applications web et mobiles. Après 20 ans d’aventures passionnantes, le décès prématuré de l’un de mes associés a réveillé en moi un appel pour la mission. J’ai alors quitté mes fonctions opérationnelles en 2022, pour m’engager au service des EDC et de l’Eglise.
Avec une mère protestante, un père catholique et une grand-mère juive, j’ai compris très tôt que l’amour mutuel primait sur les théories doctrinales aux yeux de Dieu. A l’âge de vingt-cinq ans, j’ai rejoint un groupe de jazz chrétien au sein d’une Eglise protestante évangélique et c’est à leur contact que j’ai découvert la Parole, la puissance de la prière et que j’ai vécu ma conversion.

Publicité

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Entre réformés et évangéliques

En début d’année, l’Office fédéral de la statistique (OFS) a publié un rapport décennal qui confirme le net déclin du nombre de membres des Eglises réformées qui sont passés en cinquante ans de 49% de…

Publicité