Skip to content

État d’urgence parmi les chrétiens du Sahel

© DR - Istockphoto
Illia Djadi (photo en médaillon), expert des Droits humains et analyste stratégique auprès de Portes Ouvertes à Londres, était à Lomé du 20 au 24 février en qualité d’orateur du cinquième séminaire organisé conjointement par Fomecaf et l’association suisse Radio réveil. 70 acteurs en provenance de quinze pays d’Afrique se sont réunis autour du thème: «médias, outils de paix dans un monde en conflit». Entretien.
Emmanuel Ziehli

L’ONG Portes Ouvertes vient de publier son index de la persécution des chrétiens. Quelle est votre lecture de la situation en Afrique subsaharienne?

Quand on considère l’index de cette année et en particulier la situation sur le terrain, on observe une montée croissante de l’insécurité et de la persécution liée à l’insurrection islamique. A travers l’Afrique une multitude de groupes islamistes affectent le «vivre-ensemble» pacifique constituant l’une des principales sources de persécution. Cette persécution violente concerne toutes les communautés religieuses minoritaires et plus particulièrement les chrétiens.

Publicité

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente des Communautés et assemblées évangéliques de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité