Skip to content

Et si les chrétiens se mettaient à lire le Coran?

© Istockphoto
Pour témoigner de l’évangile aux musulmans, une approche sincère et désintéressée est nécessaire. Loin des grands débats théologiques, un dialogue simple.

Le décès de Frère André, fondateur de l’ONG Portes Ouvertes soutenant les chrétiens persécutés, a été l’occasion de rappeler qu’il était entré en contact avec des responsables d’organisations islamistes telles que le Hezbollah. Ce défenseur de la liberté religieuse était également un homme de dialogue mû par l’amour de son prochain et cherchant à comprendre les autres.
Les rencontres entre chrétiens et musulmans se déroulent surtout en Europe où existe une forte population islamique. S’il existe des espaces de dialogue organisé, ils présentent de forts risques de relativisme pour éviter de se fâcher, voire des risques de complaisance ou de dissimulation des aspects les plus contestés en Occident de la religion musulmane. C’est l’usage de la taqîya, une pratique consistant à dissimuler sa foi en cas de danger, jusqu’à le faire pour propager l’islam. Par ailleurs, de nombreux musulmans ne connaissent pas leur religion voire projettent sur l’islam des valeurs occidentales issues du christianisme. Les chrétiens, eux, peuvent témoigner en croyant connaître l’islam en se fiant à de faux-amis quant aux écrits sacrés.

Dossier: Annoncer l’Evangile aux musulmans
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Des anges qu’on ne peut débrancher

Si les fêtes de Noël des années 2020 et 2021 ont été marquées par les restrictions sanitaires, Noël 2022 représente le retour à la normalité, bien que relative. Les familles se réunissent à nouveau, les…

Publicité