Skip to content

Erwan Cloarec: le défi missionnel en ligne de mire

© DR - CNEF
Le pasteur baptiste lyonnais Erwan Cloarec (photo en médaillon), 42 ans, a officiellement succédé à Christian Blanc à la présidence du CNEF le 7 juin. Entretien.
David Métreau

Quels sont les principaux chantiers auxquels vous serez confronté lors de votre mandat à la tête du CNEF?

Le premier chantier que nous prenons à bras le corps au niveau du CNEF c’est le défi missionnel: le développement d’une impulsion et d’une vision missionnelle pour notre pays. Nous souhaitons travailler cela de manière intentionnelle dans les années qui viennent avec une vision fédératrice à l’échelle de nos unions d’Eglises, de nos Eglises et de nos œuvres pour développer des actions communes. Etre missionnel, c’est réfléchir à la manière d’être l’Eglise aujourd’hui dans le monde, pour le monde. Faire en sorte qu’elle soit contextuellement et culturellement adaptée en promouvant le témoignage de l’Evangile en paroles et en actes, partout et dans toutes les sphères de la société, notamment par l’implantation d’Eglises.

Il s’agit de savoir comment mieux communiquer et vivre l’Evangile aujourd’hui. On a parlé en ce sens des notions d’Eglise dispersée; les croyants incarnant et témoignant de l’Evangile dans leurs lieux de vie et de travail en semaine, et d’Eglise rassemblée, le dimanche, lieu où l’Evangile se manifeste par et dans la communauté chrétienne rassemblée. Et de l’importance de vivre les deux ensemble, de manière dynamique.

Publicité

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente des Communautés et assemblées évangéliques de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité