Skip to content

Entre pudeur et générosité, les pratiques de don chez les évangéliques

© GettyImages
Le chrétien moyen, où donne-t-il son argent? Quelles sont ses habitudes de don? Analyse d’une enquête menée par le CNEF.
Celia Evenson

Dans la culture évangélique, le don est un acte privé, voire secret: «Que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta main droite», enseigne Jésus. Toutefois, une enquête sur la pratique du don financier chez les chrétiens évangéliques français, réalisée en ligne par le Conseil national des évangéliques de France (CNEF) l’automne dernier et dont les résultats sont maintenant disponibles, vient lever un coin du voile. L’occasion de se pencher sur les pratiques des chrétiens évangéliques face au don, en France mais aussi en Suisse.

Les données de l’enquête sont plutôt rassurantes pour Romain Choisnet, directeur de communication du CNEF. «On peut lire un réel engagement envers leurs Eglises en premier», se réjouit-il, «ça fait chaud au cœur. Il y a un vrai sens des priorités.» En effet, le don régulier à son Eglise est la norme, pour quatre évangéliques français sondés sur cinq.

Dossier: Mon argent, mes biens

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Fonder un village chrétien au 21e siècle

Dans les années 1980, un groupe de Néerlandais chrétiens a décidé de faire revivre un petit hameau français d’une quinzaine de maisons. Ils ont créé, dans ces demeures désertées, un véritable lieu d’accueil et de…

Publicité