Skip to content

Bohemian Rhapsody, Queen

Ces hits entrés dans l’histoire
Jonathan Hanley

De quoi parle ce titre mystérieux, considéré comme l’une des plus grandes chansons de tous les temps? Autant pour son succès commercial que pour la notoriété du groupe Queen, «Bohemian Rhapsody» figure parmi les tubes les plus importants du rock et de la pop. Il est pourtant desservi par son titre, n’ayant rien de bohémien ou de rhapsodique. S’agit-il des dernières paroles qu’un meurtrier adresse à sa mère? «Maman, je viens de tuer un homme, j’avais toute la vie devant moi et j’ai tout gâché.» Certains l’entendent comme une évocation de l’homosexualité du chanteur compositeur, Freddy Mercury, qui allait décéder de complications du sida en 1991. Selon cette interprétation, il est inspiré par la contradiction entre la popularité de son personnage artistique et l’homophobie dont il est victime.

Tous les membres de Queen ont été questionnés à de nombreuses reprises par les journalistes et les fans concernant le sens des paroles. En général, ils refusent de répondre, ou affirment qu’il s’agit de paroles mystérieuses issues des profondeurs intimes de Freddy Mercury. Toutefois, le succès de la chanson n’est pas uniquement dû à la musique, car le texte s’adresse par allusion à de nombreuses aspirations de l’être humain. Beaucoup souhaiteraient avoir suffisamment de désinvolture pour affirmer: «Je prends la vie comme elle vient, les hauts et les bas.» Mais aussi, de nombreuses personnes passent tôt ou tard par des circonstances tellement difficiles qu’elles se reconnaissent dans les mots: «C’est trop tard, mon heure a sonné. J’aurais parfois voulu ne jamais être né.» Et un grand nombre de nos contemporains éprouvent le sentiment d’être enfermés dans une situation sans issue, alors qu’autour d’eux, les gens vivent dans l’insouciance: «Scaramouche danse le fandango.»

Freddy Mercury, pour autant que l’on sache, ne s’est jamais rapproché de la foi chrétienne. Toutefois, lorsqu’il affirme, à la fin du passage où il crie son désir de délivrance: «Me laisserez-vous partir? Belzébuth a un diable en réserve pour moi», il fait écho à de nombreux auteurs bibliques, dont Paul qui s’écriait: «Malheureux être humain que je suis! Qui me délivrera de ce corps de mort?» Dommage qu’il n’ait pas entendu la suite: «J’en remercie Dieu, c’est possible par Jésus-Christ notre Seigneur.»

________________________________________________________________________________________________________

Publicité

Bohemian Rhapsody

Est-ce la vraie vie? Est-ce juste un rêve?
Sans issue, pris au piège de la réalité
Ouvre les yeux, regarde vers le ciel
Je suis un pauvre gars, pas besoin de pitié
Je prends la vie comme elle vient, les hauts et les bas
Le vent souffle où il veut, peu m’importe où il va

Maman, je viens de tuer un homme,
J’ai mis mon arme contre sa tête
J’ai appuyé sur ma détente, maintenant il est mort
Maman, j’avais toute la vie devant moi
Mais maintenant je suis en fuite et j’ai tout gâché
Maman, je ne voulais pas te faire pleurer
Si demain à la même heure, je ne suis pas rentré
Poursuis donc ta route comme si de rien n’était

C’est trop tard, mon heure a sonné
Ça me fait froid dans le dos, j’ai mal partout
Adieu à tous, je dois m’en aller
Je vous laisse, je pars devant, affronter la vérité
Maman, oh (le vent souffle où il veut)
Je ne veux pas mourir
J’aurais parfois voulu ne jamais être né

Je vois la petite silhouette d’un homme
Scaramouche, Scaramouche, danse le fandango
Éclairs et tonnerre, c’est effrayant
Gallileo, Gallileo, Gallileo, Gallileo,
Gallileo Figaro – magnifico

Je ne suis qu’un pauvre gars, aimé de personne
Il n’est qu’un pauvre gars, d’une pauvre famille
Épargnez sa vie, libérez-le de cette horreur

La vie comme elle vient
Me laisserez-vous partir?
Bismillah!
Non, tu ne partiras pas

(Laissez-le partir)
Bismillah!
Non, tu ne partiras pas

(Laissez-le partir)
Jamais nous ne te laisserons partir
(Laissez-moi partir)
Jamais ils ne me laisseront partir
Jamais, jamais
Non, non, non, non, non, non, non
Oh, mamma mia, mamma mia
Belzébuth a un diable en réserve pour moi
Rien que pour moi

Alors tu penses pouvoir me lapider
Me cracher au visage?
Alors tu penses pouvoir m’aimer
Puis me laisser crever tout seul?
Tu ne peux pas me faire ça.
Je dois partir. Sortir d’ici et m’en aller.
Rien n’a vraiment d’importance
C’est évident
Rien n’a vraiment d’importance pour moi
C’est la vie, la vie comme elle vient

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Avril 2023 – Supplément Vacances chrétiennes 2023

Thèmes liés:

Aide-nous à aider les plus pauvres

Cette prière marque la dernière contribution d’Isabelle Leseigneur, rédactrice régulière depuis plus de dix ans de Christianisme Aujourd’hui. Elle met fin à ses «soupirs» pour se concentrer sur d’autres projets. Nous la remercions chaleureusement pour…

Publicité