L'article

Les 5 étapes de la vie spirituelle

Les 5 étapes  de la vie spirituelle
 
23.02.15 - La marche avec Dieu ressemble à un cycle saisonnier plutôt qu’à un escalier à gravir. Selon la théologienne Linda Oyer, le croyant passe par chacune de ces phases et pas toujours de manière perceptible. Le tout est de ne pas s’installer dans l’une d’elles en particulier. Itinéraire.
1. Le réveil
Cette «première» phase correspond à la réponse à l’appel du Christ. On a une forte conscience de la présence de Dieu. La vie prend un sens, on se sent aimé et protégé, un peu comme un enfant qui découvre l’existence avec émerveillement.
Le piège de cette phase: voir Dieu comme un magicien qui fait tout alors qu’on reste passif. C’est un peu une «foi-recette»: si je fais ci, Dieu fera ça. Si les circonstances extérieures deviennent difficiles, il peut en résulter un sentiment d’échec spirituel.

2. L’apprentissage
On en apprend davantage sur la Bible; on suit des cours et des formations. Des personnes plus avancées dans la foi deviennent des modèles, qu’on idéalise un peu.
On a besoin de structure, de certitudes sécurisantes. On pense que si l’on ne comprend pas encore tout, quelqu’un quelque part a la réponse. On grandit dans la foi et on se sent appartenir à un groupe. On est convaincu de sa manière de voir et de faire.
Le piège: la rigidité, dans le sens de penser que les chrétiens devraient tous croire comme soi. Développer un esprit de jugement. Confondre croissance et confort.

3. L’action
On a acquis des notions et un début d’expérience, que l’on désire transmettre. On a pris conscience des dons reçus par Dieu et on s’engage dans un service. On se sent à sa place. On acquiert de la maturité spirituelle et on vit un approfondissement intérieur.
Le piège de cette phase: l’épuisement. Avoir le sentiment de donner plus qu’on ne reçoit. Si son service est apprécié, on peut avoir un sentiment d’euphorie. S’il est mal reconnu, l’amertume guette. Dans l’action, on a du mal à vivre une vraie dépendance vis-à-vis de Dieu. Le risque est aussi de se conformer à l’image liée à son service, de jouer un rôle et de perdre en authenticité.

4. Le mur
Cette phase est un voyage à l’intérieur de soi, alors que jusqu’à présent on était orienté vers l’extérieur. On ne cherche pas des réponses, mais une direction à sa vie. On peut avoir un sentiment d’isolement, de la difficulté à partager ce qu’on vit avec les autres et en même temps, une soif de profondeur.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x