L'article

A Rocha s’invite à la COP 21

A Rocha s’invite à la COP 21
 
21.12.15 - Les défenseurs évangéliques de la Création sont repartis de Paris encore plus convaincus de la légitimité de leur engagement.
«Dans Jean, il est écrit que Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique... Le monde, ce sont les individus. Mais le monde, c’est aussi le reste de la Création». Katherine Hayhoe (photo), experte en climat, considérée comme l’une des 100 personnalités les plus influentes de la planète par le Time en 2014, a été l’oratrice vedette de la conférence d’A Rocha du 5 décembre, en marge de la COP21 à Paris. Quelque 180 chrétiens du monde entier ont fait le déplacement et sont repartis gonflés à bloc, plus convaincus que jamais d’avoir fait le bon choix en s’engageant pour l’écologie.
Impossible de soupçonner Katherine Hayhoe, également engagée dans les travaux de la COP21, d’avoir un passé syncrétiste, qui expliquerait un doux mélange alliant foi et écologisme béat. Certes, cette fille de missionnaires canadiens a grandi avec la conscience que Dieu nous avait laissé deux paroles, celle exprimée par la Bible et celle exprimée par la création. Après des études d’astrophysique - «avec ce désir de voir comment Dieu s’y était pris pour créer le monde» - après un complément d’études en géographie et en climat, elle s’est spécialisée dans le traitement de données scientifiques au profit des décideurs politiques.

Elle a eu plus de succès avec ces derniers qu’avec «ses frères et sœurs dans la foi». Au Texas, où elle vit avec son mari pasteur, 90% des chrétiens font partie des climatosceptiques. «Un jour, j’ai compris que cette réticence ne relevait pas de l’objection scientifique. Les croyants craignaient de ne pas pouvoir croire au changement climatique tout en restant croyants. Mais leurs arguments sont tout sauf bibliques, théologiques ou chrétiens», a-t-elle expliqué à Paris.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 
En savoir plus

Ils s'engagent

Bruno Rioualec est pasteur de l’Eglise ADD de Beauvais en Picardie. D’abord pour des raisons économiques, puis en réfléchissant aussi à l’impact écologique, il a proposé un nouveau bâtiment, le plus autonome possible: électricité solaire, récupération d’eau de pluie, murs en pierres ponces et en pisé pour une meilleure hygronométrie. Il reste à rassembler 0,8 million d’euros.
Après la crise de 2008, Isabelle Schwebel et plusieurs membres de son Eglise Agapé de Strasbourg ont lancé l’idée d’un jardin communautaire. Par conviction écologique, pour fédérer les générations de l’Eglise et pour cultiver des légumes afin de faire face à la crise. Ensemble ils ont constitué une AFP et pris part à un projet lancé par la ville. «Une annonce des valeurs de l’Evangile par le respect de la Création et par les relations.»
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x