Skip to content

Une conférence pour retrouver «l’ADN de l’Eglise»

© GettyImages
L’entente des Communautés et assemblées évangéliques de France (CAEF) veut faire «parler l’ADN» de l’Eglise. Elle organise pour ce faire un congrès, qui se tiendra du samedi 18 au lundi 20 mai, week-end de Pentecôte, à Grenoble.
Charlotte Moulin

L’entente des Communautés et assemblées évangéliques de France (CAEF) veut faire «parler l’ADN» de l’Eglise. Elle organise pour ce faire un congrès, qui se tiendra du samedi 18 au lundi 20 mai, week-end de Pentecôte, à Grenoble.

L’invitation à ce week-end est lancée à tous les chrétiens intéressés par ce thème. «Aller à l’Eglise, bien sûr! Vivre l’Eglise, c’est évident! L’aimer, oui… mais “croire en l’Eglise”?», voilà plus précisément la question. Pour y répondre, trois conférences animées par Jacques Nussbaumer, vice-doyen de la faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, sont au programme. Mais aussi une session collaborative – une discussion interactive pour travailler sur cet «ADN» en temps réel – ainsi que vingt ateliers au choix, des temps pour prier et louer Dieu, et des partages d’expériences, annoncent les organisateurs.

Publicité

La communion sinon rien

L’accent est résolument mis sur l’unité d’une Eglise comme «rassemblement de chrétiens en communion». A ce sujet, les CAEF ont souhaité un apport historique; les participants seront amenés à «tenter de mieux comprendre ce que les réformateurs ont appelé la “créature de la Parole” qu’est l’Eglise et pour revenir à ce qui fait son essence, l’Eglise “une” que le Seigneur a instituée». L’objectif est que les participants sortent du congrès en ayant «une vision ajustée de l’Eglise» après avoir réfléchi davantage aux relations dans et entre les communautés chrétiennes, «en nous remettant au diapason du projet de Dieu et de la mission qu’il (lui) confie».

Jacques Nussbaumer est également enseignant en théologie et membre du conseil d’administration de l’Alliance biblique française. Les Eglises CAEF sont une centaine en France et leurs membres cherchent à se rapprocher des principes de vie des premiers chrétiens tout en s’alignant sur l’héritage de la Réforme protestante, avec une sensibilité anabaptiste.

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Mai 2024

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente des Communautés et assemblées évangéliques de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité