Skip to content

Le monde est-il devenu plus dangereux?

© Alliance Presse
Guerre en Ukraine, attentats de Paris, poudrière au Moyen-Orient: le monde semble devenir toujours plus dangereux. Mais est-ce objectivement le cas? Les chrétiens peuvent-ils (et doivent-ils) céder à l’alarmisme? Analyse.
Jérémie Cavin

Spontanément, que répondriez-vous à cette question: le monde est-il devenu plus dangereux? Il y a fort à parier que beaucoup diraient «oui» sans grande hésitation, en particulier peut-être parmi les chrétiens, qui s’appuieraient sur certains textes bibliques pour affirmer qu’il s’agit d’ailleurs d’un signe de la fin des temps. Mais les statistiques vont-elles dans ce sens (lire encadré)? Objectivement, le monde est-il plus menaçant qu’il y a dix, cinquante ou trois cents ans? L’historien Pierre-Yves Kirschleger résume une analyse partagée par nos experts: «Je ne dirais pas que le monde est plus dangereux. C’est la notion de danger qui a changé. Mais elle est relative». Les évolutions ne concernent donc pas seulement la «quantité» de danger, mais aussi la façon dont nous le percevons.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

L’Église, une et indivisible?

L’Entente évangélique des Communautés et assemblées de Dieu de France a tenu un congrès à la Pentecôte sur «l’ADN» de l’Église. Retour avec Jacques Nussbaumer, pasteur et professeur en faculté de théologie.

Publicité