Skip to content

Accompagner les internautes en herbe

La télé était le meilleur baby-sitter, toujours disponible et jamais à court d’idées. Internet la complète désormais, plus interactif, moins abrutissant. La Toile est rentrée dans les moeurs et les enfants apprennent à surfer en même temps qu’à lire et à écrire. Le problème pour les parents tient à la gestion du flux d’images, de sons et d’infos qui arrive directement dans la cellule familiale. Or les parents n’ont pas toujours le temps et la qualité de relation avec leur progéniture. Ils manquent aussi de compétences , parfois. Cela nécessite que les parents s’informent bien, qu’ils discutent entre eux et avec leurs enfants.L’éducation sur internet se fait de préférence entre sept et douze ans. C’est à cet âge que les jeunes acquièrent leur autonomie électronique.
Philippe Auzenet

La télé était le meilleur baby-sitter, toujours disponible et jamais à court d’idées. Internet la complète désormais, plus interactif, moins abrutissant. La Toile est rentrée dans les moeurs et les enfants apprennent à surfer en même temps qu’à lire et à écrire. Le problème pour les parents tient à la gestion du flux d’images, de sons et d’infos qui arrive directement dans la cellule familiale.
Or les parents n’ont pas toujours le temps et la qualité de relation avec leur progéniture. Ils manquent aussi de compétences , parfois. Cela nécessite que les parents s’informent bien, qu’ils discutent entre eux et avec leurs enfants.L’éducation sur internet se fait de préférence entre sept et douze ans. C’est à cet âge que les jeunes acquièrent leur autonomie électronique.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Une Europe tentée par le nationalisme

Le résultat des élections européennes montrent une tendance vers la droite. Regards croisés avec Patrick Chastenet, professeur émérite en sciences politiques, Franck Meyer, président du CPDH et David Vogel, politicien et professeur d’histoire.

Publicité