L'article

Au Burkina Faso, l’Etat prend en compte les évangéliques

Au Burkina Faso, l’Etat prend en compte les évangéliques
 
19.09.16 - Trois questions au pasteur Samuel Yameogo, président de la FEME.
Quelles sont vos relations avec les musulmans?
Nous n’avons pas de relations informelles poussées avec les musulmans, mais nous avons des relations légales. Au Burkina Faso, le christianisme, l’islam et les religions traditionnelles sont pris en compte par le gouvernement.
Chaque fois qu’il y a un problème, nous nous réunissons, nous échangeons avec les représentants de l’Etat, nous donnons notre avis.
Le gouvernement nous invite et nous consulte automatiquement, ce qui fait que nous nous connaissons bien.
Quand la crise de 2011 a eu lieu, la FEME a par exemple joué un rôle important dans la signature de la Charte. Il n’y a pas de querelle entre nous et les musulmans. Nous ne partageons pas la même foi, mais nous nous respectons.

Quel est l’objectif principal de la FEME au Burkina Faso
Nous recherchons le développement holistique. Corps, âme, esprit. Nous voulons vivre Christ dans toutes les dimensions.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 


x