Skip to content

Ze Rencontre fait son grand retour en présentiel

© Facebook_2019
Des suites des élections, l’Université populaire protestante a sondé le vote des évangéliques. Analyse des résultats avec le politologue Christel Ngnambi.
David Nadaud

L es grands rassemblements de jeunes vont-ils faire leur retour? Après une rencontre virtuelle pour cause de pandémie l’année dernière, le retour en présentiel pour Ze Rencontre, l’événement annuel pour la jeunesse organisé par l’Eglise de la Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse et par Jeunesse Pour Christ, est prévu du 3 au 6 juin.

(Re)Connecter le jeune

Publicité

«Notre force depuis des années, c’est de pouvoir accueillir les jeunes, d’avoir des temps de qualité. L’option virtuelle peut aider en cas de difficulté, mais ça ne remplace pas le fait de se retrouver», assure le pasteur Thiebault Geyer, coordinateur de l’événement. «Nous avions fait le pari de nous lancer l’année dernière dans cette idée, avec des gens qualifiés et des sponsors, pour vivre quelque chose malgré le covid. Nous avons été bluffés de voir comment Dieu a agi de la même teneur que les autres années, néanmoins nous avons eu des soucis avec l’outil pas encore au point.»

Thiebault Geyer, pasteur à la Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse, revient sur les objectifs de cet événement pour les jeunes de quinze à trente ans dont le verset phare est «Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu» (Amos 4, 12). Il s’agit «de vivre un temps de rencontre avec Dieu, que ce soit une première fois ou bien pour être guéri, restauré, passer un cap dans sa foi. Le tout dans la simplicité, dans la joie en permettant par ailleurs aux jeunes de se connecter entre eux. Notre thématique cette année, c’est “Je suis”: découvrir qui est Dieu plutôt que ce qu’il peut faire pour moi et pouvoir aligner nos vies à qui il est.»

Contrairement aux années précédentes, il n’y a pas de tête d’affiche annoncée pour la louange. Thiebault Geyer en donne la raison: «On se rend compte que les gens ont besoin d’adorer Dieu et pas de concerts ou de gens qui font le show, mais simplement une équipe d’adoration qui mène les jeunes.» Est-ce que l’on reverra des gros rassemblements comme dans le passé? Pour Thiebault Geyer, l’objectif semble être ailleurs: «On avait commencé avec 80 jeunes, cette année, nous avons un peu plus de 1000 inscrits. Notre objectif est de retrouver les jeunes, en prendre soin et de communiquer la vie!»

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Juin 2022

Thèmes liés:

Entre réformés et évangéliques

En début d’année, l’Office fédéral de la statistique (OFS) a publié un rapport décennal qui confirme le net déclin du nombre de membres des Eglises réformées qui sont passés en cinquante ans de 49% de…

Publicité