Skip to content

Les minorités ont la voix qui porte sur les réseaux sociaux

© Twitter
Le 15 décembre dernier, des «transactivistes» ont attaqué avec des excréments une conférence tenue au Café Laïque à Bruxelles (photo) accueillant les auteurs de «Fabrique de l’enfant transgenre».

Ailleurs, des personnes vegan attaquent des boucheries. D’autres s’en prennent à des œuvres d’art dans des musées. Ces perturbations se retrouvent sur les réseaux sociaux avec l’impression que les minoritaires dirigent la discussion. Les journalistes ne mentionnent-ils pas «les internautes» pour désigner quelques personnes?

Dossier: Les réseaux sociaux sont-ils en train de nous rendre fous?
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Cerner les points de tension chez les évangéliques

Eric Zander, implanteur d’Églises et initiateur de communautés alternatives avec Vianova dont il est directeur général, observe quatre tendances pour le milieu évangélique francophone. Verbatim.

Ce que nous pouvons attendre de Lausanne IV à Séoul

50 ans tout rond après le premier congrès, séoul 2024 se tiendra dans un contexte bien différent. Le congrès façonnera-t-il une nouvelle identité unifiée d’évangéliques?

Publicité