Skip to content

175 ans d’unité évangélique célébrés à Tavannes

Les deux principales organisations faîtières des évangéliques Suisses se sont donné rendez-vous le 7 mai à Tavannes, dans le Jura bernois.
Christian Willi

On ne doit pas que la Croix rouge à Henry Dunant (photo en médaillon). Ce chrétien libriste du 19e siècle est également à l’origine du lancement de l’Alliance évangélique en Suisse, un an après la création de ce mouvement d’unité des chrétiens protestants de sensibilité évangélique en Grande Bretagne, en 1846.
La Schweizerische evangelische allianz (SEA) et le Réseau évangélique suisse (RES) ont ainsi tenu leur assemblée générale respective le 7 mai à Tavannes, dans le Jura bernois. Lors d’une première partie de journée administrative, la SEA a pris congé de Wilf Gasser, qui se retirait après onze ans de présidence et quatorze ans de présence au comité. L’assemblée générale a élu Beat Ungricht, responsable des Eglises Chrischona pour le canton de Zurich. Le premier a dit sa reconnaissance de voir disparaître l’esprit de concurrence entre les différentes Eglises et entre les différentes organisations évangéliques durant son temps d’activité. Les Romands du RES ont de leur côté notamment voté l’adhésion du réseau d’Eglises de maison @home.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Entre réformés et évangéliques

En début d’année, l’Office fédéral de la statistique (OFS) a publié un rapport décennal qui confirme le net déclin du nombre de membres des Eglises réformées qui sont passés en cinquante ans de 49% de…

Publicité